Isolation des murs par l’extérieur

Pour réaliser des économies d’énergie, il est indispensable d’améliorer les performances thermiques de votre logement.
L’isolation des murs par l’extérieur est un moyen efficace d’y parveniren limitant les effets de ponts thermiques sans empiéter sur l’espace intérieur.
Info Habitat vous explique donc comment isoler votre habitat par l’extérieur et ce que vous y gagnez.

Le principe de l’isolation extérieure des murs

On le comprend en le lisant, l’isolation des murs par l’extérieur consiste à ajouter un isolant sur les parois donnant sur l’extérieur et non sur l’intérieur de la maison (comme on l’envisage plus fréquemment). Cette solution présente deux grands intérêts : ne pas réduire la surface habitable au sein du logement (car les parois sont plus épaisses dans le cas d’une isolation des murs par l’intérieur) et contrer le phénomène de pont thermique (voir plus bas).

L’isolation des murs par l’extérieur permet aussi de les protéger des intempéries, en plus d’accroître les performances phoniques et thermiques de l’habitat. Il est aussi possible d’effectuer les travaux même quand le logement est occupé, ce qui est un autre bénéficie de cette forme d’installation. Le seul bémol reste un coût final plus élevé que l’isolation interne « classique ».

Bon à savoir : le pont thermique est un phénomène que l’on rencontre lorsque l’isolation d’une paroi est plus faible à un certain endroit. L’exemple souvent utilisé est celui du plancher entre deux étages : lorsque l’isolation des murs est faite en interne, l’épaisseur du plancher qui touche logiquement les parois représente une « faille » dans l’isolation thermique. Lorsque le froid frappe les murs extérieurs, la résistance est moins forte au niveau du plancher, ce qui lui permet de mieux s’infiltrer. Lorsque la maison est isolée par l’extérieur, l’isolant recouvre les parois sur toute leur hauteur, supprimant ces « trous » dans l’isolation à l’origine des ponts thermiques.

Comment isoler des murs par l’extérieur ?

Pour protéger votre intérieur du froid et ainsi réaliser des économies d’énergie en chauffant moins votre logement, l’isolation des murs par l’extérieur passe par la pose d’un isolant contre les parois délimitant votre habitation.

Sur tout le pourtour de la maison sont ainsi posés des éléments isolants (plaques de polystyrène expansé, laine de verre,…) éventuellement couplés d’un pare-pluie pour protéger les murs de l’humidité. Il est important pour l’isolation des murs par l’extérieur d’assurer une bonne circulation de l’air via l’aménagement d’une lame d’air.

Les couches d’isolants sont enfin recouvertes de l’habillage de votre choix avant de rendre le tout plus esthétique, raison pour laquelle il est souvent utile de penser à l’isolation extérieure si votre maison a besoin d’un ravalement de façade : vous faites ainsi d’une pierre deux coups !

Attention toutefois, l’isolation des murs par l’extérieur exige de faire une déclaration de travaux ou d’avoir un permis de construire.

Le prix et les économies d’une isolation des murs par l’extérieur

Il est très délicat de chiffrer le coût total d’une isolation externe puisque le prix de tous ses composants peut extrêmement varier : la surface à couvrir, la main-d’œuvre, les matériaux sélectionnés, l’habillage final,… Pour une surface de 120m², on estime le prix de l’isolation des murs par l’extérieur entre 4 000 et 16 000 €.

Ces travaux vous permettront d’améliorer significativement les performances thermiques de votre habitat, ce qui aura pour effet de limiter votre usage du chauffage. Vous réaliserez donc jusqu’à 25% d’économies d’énergie grâce à l’isolation extérieure des murs, ce qui permet d’amortir les dépenses initiales assez rapidement. Il ne faut par ailleurs pas oublier qu’une isolation protège du froid aussi bien que de la chaleur : en été, des paros isolées évitent à la fraicheur de votre logement de s’échapper et à la chaleur d’y entrer.

Le crédit d’impôt en cas d’isolation extérieure des murs

Les travaux d’isolation des murs vous permettent de profiter du crédit d’impôt 2015 à hauteur de 30%. Vous pourrez cependant profiter d’autres avantages et subventions pour le traitement de vos murs, comme la Prime Energie ou l’éco-prêt à taux zéro, proposé à tous les foyers entamant des travaux de rénovation énergétique.